Communication interne en période de Covid-19 : Bilan complet

Communication interne

Communication interne en période de Covid-19 : Bilan complet

Longtemps mise de côté, la communication interne a pris sa revanche durant la crise du coronavirus.

Projetée sur le devant de la scène par les dirigeants, certains communicants en ont profité pour faire appel à leur créativité. La communication interne a ainsi tiré avantage de cette période inédite pour dévoiler tous ses attraits.

Véritable révélation, cette star montante de l’entreprise a su se faire apprécier de tous. Enfin reconnue, elle semble susciter une adhésion grandissante qui laisse entrevoir un avenir prometteur

Dans ce sens, quel bilan pouvons-nous établir de la communication interne en période de Covid-19

Grâce à cet article, vous verrez comment les entreprises se sont adaptées à la crise pour continuer à assurer une bonne transmission des informations auprès des collaborateurs. Bien évidemment, vous découvrirez aussi les leçons à tirer de cette expérience 🚀

État des lieux au début de la crise du coronavirus

Une crise n’arrive jamais seule

Durant la crise du coronavirus, certaines entreprises n’ont pas su comment réagir. Les collaborateurs se sont retrouvés désorientés, et rapidement, la crise qui était à l’origine exclusivement sanitaire s’est transformée en crise économique et sociale

Ces crises successives et parallèles ont également généré une crise de communication : les entreprises mises à mal se sont retrouvées face à leurs responsabilités. Cette période a permis de développer la communication interne dans certaines entreprises et révéler les axes d’améliorations pour d’autres. Comment ? Grâce aux collaborateurs, qui ont quitté leurs rôles de figurants pour devenir les acteurs principaux.

Une crise sanitaire

En avril 2020, seulement 10% des entreprises avaient communiqué de façon formelle sur les mesures sanitaires concrètes mises en place.

Forbes, 2020

En mars 2020, 63% des personnes avaient peur d’attraper le coronavirus sur leur lieu de travail. Cette appréhension des collaborateurs à se rendre sur leur lieu de travail était justifiée : en avril 2020, 77% des entreprises françaises n’avaient encore pris aucune mesure

Un grand nombre de collaborateurs manquaient donc d’informations de la part de leur Direction sur le nombre de cas avérés dans l’entreprise, les mesures sanitaires mises en place et la manière dont les entreprises agissaient pour protéger leurs salariés.

Une crise économique

En avril 2020, 8 entreprises sur 10 se retrouvaient avec une perte de chiffre d’affaires.

CCI de Paris Ile-de-France, 2020

En mai 2020, 8,6 millions de salariés français se retrouvaient au chômage partiel (source).

La crise, à l’origine sanitaire, s’est rapidement transformée en crise économique. Les collaborateurs qui avaient peur pour leur santé ont commencé à avoir peur pour leur travail. Plus que jamais, ils ont eu besoin d’avoir des informations sur la santé financière de leur entreprise, et les actions qui allaient être mises en place pour remédier à cette nouvelle crise

En avril 2020, selon une étude Glassdoor, plus d’un tiers des personnes avait peur de devoir travailler moins d’heures, voire de perdre leur emploi.

Une crise sociale

Télétravail, peur de se rendre sur le lieu de travail, peur de la reprise, fatigue… Très rapidement, les collaborateurs ont accusé le coup de cette crise sans précédent

De plus, les attentes de leur direction n’auront pas forcément permis de vivre cette période sereinement : 53% des salariés déclarent qu’on leur a demandé plus de travail pour rattraper la perte d’activité (source). 

Pour autant, après 6 semaines de confinement, les salariés d’entreprises avaient toujours très peu d’informations de la part de leur direction :  seulement 39% des salariés estimaient qu’il y avait un bon niveau de communication au sein de leur organisation.  

Résultat : en avril 2020, 50% des télétravailleurs déclaraient avoir envie de changer d’employeur. Pour les répondants placés en activité partielle, ce chiffre s’élevait à 65% (source).

Une prise de conscience des dirigeants et des managers

Les collaborateurs se sont alors retrouvés désorientés, avec un manque d’informations sur les mesures prises par l’entreprise et peu de visibilité sur le futur. Salariés inquiets, perte de motivation et de productivité, rumeurs les entreprises ont dû réagir vite pour mettre en place une communication interne en période de Covid-19.

C’est le cas du E.Leclerc d’Attin qui a choisi Steeple pour communiquer à l’ensemble de ses collaborateurs pendant la crise du coronavirus. Dès le lancement de l’outil, 94% des salariés de l’entreprise se sont inscrits ! Inquiets, ils avaient un besoin fort d’informations de la part de leur Direction pour répondre à leurs craintes.

Comment les entreprises ont-elles géré leur communication interne en période de Covid-19 ?

La crise du coronavirus a fait apparaître différentes réactions de la part des dirigeants d’entreprise : alors que certains ont choisi le repli, d’autres ont décidé de faire de la communication interne leur priorité. Ce manque de stratégie et d’anticipation sur la communication interne a mené à des situations complexes.

Cas no1 : les entreprises qui se sont repliées sur elles-mêmes

L’arrivée soudaine de cette crise a surpris plus d’une entreprise. C’est pourquoi elles ont dû adapter, souvent dans la précipitation, leur communication interne

On ne le dira jamais assez :

Ne pas avoir d’informations est une information en soi

C’est ainsi que des entreprises ont décidé de ne pas – ou peu –  communiquer auprès de leurs collaborateurs. Manque d’informations – ou alors situations complexes – par crainte, les entreprises ont décidé de garder les informations pour elles.

Cette situation de repli a désorienté un grand nombre de collaborateurs, ne sachant pas quoi faire ni dans quelle situation était leur entreprise : y a-t-il des cas avérés de coronavirus ? L’entreprise connaît-elle une crise économique sans précédent ? Des licenciements économiques sont-ils à prévoir ?

Ne pas assurer une bonne communication interne en période de Covid-19 a plusieurs conséquences à court terme

  • Des collaborateurs désorientés
  • Une perte de confiance dans l’organisation
  • Interprétation des informations
  • L’apparition de rumeurs et de bruits de couloirs
  • Une perte de productivité

Cas no2 : les entreprises qui ont mal communiqué durant la période de Covid-19

Au contraire, des entreprises ont sur-communiqué, créant ainsi un manque de cohérence dans les messages, une confusion auprès des salariés qui se retrouvent souvent perdus dans cette masse d’informations. Cette sur-communication a également pu être liée à une démultiplication des canaux de communication ou des rôles mal définis dus à une stratégie manquante

Si des entreprises ont suivi les informations gouvernementales, elles ont ainsi pu inciter leurs collaborateurs à ne pas porter de masques sur leur lieu de travail, alors que cela devenait obligatoire les semaines suivantes. Le service Communication et le service Ressources Humaines ont également pu prendre la parole le même jour en partageant des informations contradictoires

Cas no3 : les entreprises qui ont géré leur communication interne d’une main de maître tout au long de la crise sanitaire

Certaines entreprises ont très rapidement compris l’importance de la communication interne en période de Covid-19. Elles l’ont placé au cœur de leur dispositif de communication en l’adaptant aux besoins spécifiques de leur entreprise et ont ainsi :

  1. Adopté une “stratégie de crise”, claire et précise, à suivre du début à la fin. Par exemple, certaines entreprises ont décidé de mettre en place une cellule de crise.
  1. Investi dans un outil de communication interne innovant, permettant d’atteindre facilement l’ensemble de leurs collaborateurs.
  1. Fait évoluer leurs méthodes de travail : adoption du télétravail, plannings de rotation, etc.
  1. Innové en incitant leurs collaborateurs à travailler sur des outils collaboratifs : Teams, Slack, Skype, Zoom, etc.
  1. Fédéré : en continuant à créer du lien entre les collaborateurs malgré la crise (utilisation de l’humour, challenges entre collaborateurs ou encore e-événement !)
  1. Créé le dialogue avec leurs salariés : en essayant de comprendre leurs craintes, leurs doutes, en les accompagnant au mieux dans cette période difficile, et en valorisant leur travail et leur place dans l’entreprise. 
  1. Continué de communiquer : et d’informer les salariés de l’évolution de la situation.

Bref, elles ont enfin compris l’importance d’une bonne communication interne en entreprise.

Les rôles définis en interne pour bien communiquer pendant la période de Covid-19

Pendant que des entreprises mettaient la communication interne au centre de leurs priorités, des rôles se sont définis et ont facilité sa mise en place. 

  • La Direction a pris la parole et a innové : échanges par visioconférences, prise de parole en vidéo, disponibilités pour échanger par messagerie instantanée, etc. Elle a pris à cœur son rôle de leader communicant pour donner le cap à l’ensemble des acteurs.
  • La Communication s’est transformée en relais quotidien des informations.
  • Le service Ressources Humaines est devenu l’interlocuteur privilégié pour toutes les questions administratives des salariés, mais a également eu un rôle relationnel important à jouer. Il a pu, régulièrement, donner des nouvelles des collaborateurs faisant face à des situations de travail diverses, ou ceux étant en arrêt maladie.
  • Le service QSE (Qualité, Sécurité, Environnement) est devenu la référence pour les questions sanitaires et le plan d’action à mettre en place pour protéger les collaborateurs.
  • La Direction des Systèmes Informatiques a accompagné les collaborateurs qui en avaient besoin pour s’adapter à cette transformation digitale. Ils ont été un appui pour les salariés et la Direction dans le déploiement et l’adoption de nouveaux outils et usages informatiques et numériques.
  • Le manager a eu un rôle fondamental pour conserver la proximité globale et veiller à la bonne santé mentale et physique de ses collaborateurs.
  • Les collaborateurs se sont révélés, investis, ont montré des élans de solidarité. Ils ont également facilité la communication de leur entreprise en s’impliquant dans la vie de celle-ci, en devenant à la fois moteur et ambassadeur de la communication interne.

Les conclusions à tirer sur la communication interne en période de Covid-19

La crise sanitaire a fait émerger l’importance de la communication interne

  • Elle a été révélatrice des tendances en entreprise : les personnes en charge de la communication interne, tout comme les collaborateurs, ont souligné la manière dont leur entreprise avait communiqué. Les rôles clés se sont définis et leur utilité n’est désormais plus à démontrer.
  • Les entreprises se sont rendu compte que la communication interne pouvait être un levier économique et de performance. Investir dans la communication interne, c’est faire le choix d’un investissement sur le long-terme qui engendre des effets sur la croissance de l’entreprise, la productivité des salariés et la qualité de vie au travail.
  • Les entreprises ont enfin tenté, innové. Elles ont compris que rester immobiles ne servira pas à faire évoluer les choses. Ainsi, elles se sont approprié de nouveaux outils, ont revu leur organisation de travail et ont placé leurs collaborateurs au centre de leur communication et de leurs actions.

La communication interne : l’avenir des entreprises

Investir dans la communication interne : et si c’était le bon moment ? Vous n’étiez pas encore convaincu ? La communication interne doit désormais avoir une place centrale dans la stratégie de l’entreprise. Il faut continuer de tenter pour vous améliorer afin de mieux communiquer

La communication interne, c’est l’avenir des entreprises. Investir dans la communication interne et dans un outil, c’est se tourner vers le futur et avoir une vision moderne pour mieux construire l’entreprise de demain.

Communication interne en période de Covid-19 : le mot de la fin

L’engouement pour la communication interne pendant la crise du coronavirus et les nombreux retours positifs ne peuvent que confirmer la pertinence d’une bonne communication interne. Pour vous accompagner dans la construction d’une stratégie de qualité, nous préparons actuellement un audit pour que vous compreniez les zones d’ombre et les axes d’amélioration de votre communication interne. Vous pourrez ainsi mieux vous organiser !


En attendant… découvrez 20 idées de publications spéciales Covid-19 pour vous accompagner dans votre communication interne ! 🚀

New call-to-action