greve-organisation-interne-entreprise

La vie au travail

Grève nationale : comment les entreprises s’organisent en interne ?

Lors de grèves nationales, les directions des entreprises sont touchées de manière frontale. Mais il ne faut pas oublier que cela engendre également beaucoup de stress pour les salariés. Votre rôle à la direction est de rassurer les salariés en leur montrant que vous avez anticipé et pris en main le sujet.

Pour vous aider, nous avons demandé à nos clients comment ils réagissaient à la grève nationale et en avons ressorti les bonnes pratiques. L’objectif est de transformer ce moment paralysant en opportunité pour fédérer ses collaborateurs et créer du lien.

1/ Elles communiquent en toute transparence

Dans ce type de cas, la règle d’or est com-mu-ni-quer ! Il ne faut pas ignorer ce mouvement et en créer un sujet tabou. Ainsi, il est important de montrer que la direction et le management ont appréhendé ce problème en interne et qu’un plan d’action comportant diverses solutions a été pensé et communiqué.

En anticipant et en en parlant, vous rassurez et prouvez que la situation est sous contrôle plutôt que de laisser les salariés dans le flou. Cela permet de détendre l’atmosphère et de montrer que l’entreprise est à l’écoute du monde qui l’entoure.

2/ Elles donnent plus de flexibilité dans les horaires

Une grève, c’est beaucoup de stress :

  • d’une part pour la direction qui se demande si ses salariés seront à l’heure, s’ils feront grève et surtout si le business en sera impacté.
  • d’autre part pour les salariés qui se demandent s’ils pourront se rendre sur leur lieu de travail, s’ils arriveront à l’heure ou même, d’un point de vue plus personnel, s’ils pourront faire garder leurs enfants.


Dans ces moments là, il est essentiel de donner de la flexibilité aux collaborateurs. Cela passe notamment par un aménagement des horaires (si votre secteur d’activité vous le permet) et une bonne communication interne. Faire passer l’information et rassurer les salariés en leur précisant que la sécurité prime et que ce n’est pas grave s’ils arrivent en retard est primordial.

Certaines entreprise ont même proposé à leurs salariés de venir avec leurs enfants au travail. Ces derniers se sont occupés en confectionnant des décorations de Noël pour les bureaux !

3/ Elles incitent les salariés à repenser leurs déplacements

Le covoiturage est un sujet qui revient souvent sur le tapis. Et, dans ce type de situation, c’est tout à fait normal. Les entreprises incitent leurs salariés à s’organiser et changer leurs modes de transport le temps de cette journée. Premièrement, cela permet de désengorger le trafic (quand on sait que la majorité des personnes sont seules dans leur voiture) et de faire un bon geste pour l’environnement. Surtout, cela transforme ce moment négatif et contraignant en opportunité pour rassembler les collaborateurs et les aider à mieux se connaître.

Pour cela, un bon nombre de nos clients ont utilisé la catégorie “Entre nous” pour partager leurs itinéraires et inviter ceux qui le souhaitent à se joindre au trajet. Que ce soit en voiture ou même à vélo, cette organisation interne sur l’outil Steeple aide à créer du lien. Et, qui sait, peut-être que certains covoiturages perdureront dans le temps ?

4/ Elles poussent au télétravail

Si votre secteur d’activité vous le permet et que toutes les conditions sont réunies (ordinateur portable, connexion internet, etc.), enlevez une épine du pied de vos salariés en les incitant à faire du télétravail.

En anticipant quelques jours à l’avance, il est très facile de s’organiser en interne pour avancer ou reculer certaines réunions. Et si ce n’est pas le cas, avec tous les outils disponibles aujourd’hui (visioconférence, messagerie interne, outil de communication et/ou de collaboration), il sera très simple d’échanger avec ses collègues même à distance.

Bonus : vous ferez en même temps plaisir à l’environnement ! 😉

5/ Elles utilisent un outil de communication interne pour diffuser les informations et inciter les salariés à s’exprimer à ce sujet

Un outil de communication interne comme Steeple permet de mettre en place toutes les actions citées précédemment, en temps réel (au fur et à mesure que la grève se passe) et sur tous les sites de l’entreprise. Les directions incitent leurs salariés à s’exprimer à ce sujet afin de partager leur ressenti mais aussi la réalité de leur journée. Cela permet de rester en contact et soudés durant cette pénible journée.

Par exemple, un salarié ayant du mal à se rendre au travail le matin pourra prévenir ses collègues, grâce à une publication sur Steeple, qu’il est difficile de circuler ou d’avoir un bus.

Bref, transformez le pépin en pépite

D’un événement qui peut sembler négatif et paralysant à première vue, les entreprises se sont emparées du sujet pour construire des moments fédérateurs, solidaires et créer plus de lien entre les collaborateurs.

La communication interne doit se travailler chaque jour et pas uniquement lorsque ce type de mouvement se produit. Ainsi, les équipes seront habituées à ce type de communication et il sera bien plus facile d’informer et maintenir le contact si ce type d’événement se reproduit.

Vous manquez d’idées ? Suivez le guide !

CTA-blog-guide-30-idees-animer-com-interne