Manager discutant avec un membre de son équipe

Communication interne

3 approches de communication interne à adopter en entreprise

Descendante, ascendante ou transversale, la communication peut s’exprimer de différentes manières. 3 approches de communication interne qui va s’expliquer selon la taille, l’organisation, la structure, l’activité ou encore l’ADN de l’entreprise. Mais malgré une approche bien différente, ces modes de communication possèdent un objectif commun, chacun visant à faire circuler l’information.

Découvrez dans cet article comment distinguer ces 3 approches de communication interne ainsi que les caractéristiques de chacune d’entre elles.

#1 3 approches de communication interne reconnues en entreprise

Aujourd’hui, nous pouvons distinguer un flux d’informations avec 3 procédés bien différents au sein des entreprises :

La communication descendante

  • À quoi sert-elle ?

Ancrée dans les usages depuis de nombreuses années, la communication descendante est la plus utilisée par les entreprises, notamment dans les secteurs traditionnels tels que la Grande Distribution, le BTP, l’industrie, etc. Il s’agit d’un type de communication très hiérarchique, à sens unique, qui vise à diffuser les messages « du haut vers le bas ». La circulation des informations provient de la direction pour arriver jusqu’aux salariés. Ce type de communication sert généralement à transmettre des indications sur le travail à effectuer, les réglementations, à organiser et contrôler les tâches, mais aussi à partager les actualités de l’entreprise.

  • Quels sont ses avantages ?

Convoitée par un grand nombre d’entreprises, la communication interne descendante peut être mise en place facilement et largement au sein de l’entreprise. Grâce à cette méthode, les dirigeants ont la possibilité de transmettre des messages importants rapidement à l’ensemble des équipes. Elle permet d’inclure tous les collaborateurs de l’entreprise, chacun recevant les bonnes informations. 

D’autre part, l’implication de la direction dans la communication interne pousse les salariés à s’engager pour la réussite et la pérennité de l’entreprise. Ainsi, les valeurs et les projets défendus par les dirigeants sont plus naturellement soutenus et mieux compris par les collaborateurs.

La communication descendante est également indispensable en période de crise. Elle permet de prendre des décisions importantes rapidement, mais aussi de guider et rassurer les collaborateurs face à de grands changements. Par exemple, une réorganisation, la mise en place de nouveaux processus, l’annonce d’actualités importantes, ou encore pour transmettre les résultats de l’entreprise.

  • Quels sont ses inconvénients, ses limites ?

Bien que la communication descendante soit largement adoptée par les entreprises, elle présente tout de même certains inconvénients. Cette approche de communication interne ne donne pas l’opportunité aux salariés de partager leurs problématiques ou leurs suggestions. Elle ne favorise pas non plus le dialogue entre les différents niveaux hiérarchiques. En privant les collaborateurs de leur parole, cela peut engendrer une mauvaise répartition de la communication. Inévitablement, ils seront moins impliqués. Sans un sentiment d’appartenance fort ni de relation avec la hiérarchie, l’entreprise aura des difficultés à conserver ses talents.

« Seulement la moitié des salariés pense que la direction communique suffisamment. » Selon une étude d’Opinion Way

  • Les outils et supports utilisés pour une communication descendante

Un flux d’informations descendant ne nécessitant pas d’outils importants pour sa mise en place, les dirigeants utilisent généralement :

  • Des notes de service,
  • Un intranet, 
  • Des e-mails,
  • Des rapports d’activité. 

Ces supports sont simples d’utilisation et permettent de transmettre des informations en masse à tous les salariés.

La communication ascendante

  • À quoi sert-elle ?

La communication interne ascendante est probablement la méthode la plus récente, mais aussi la plus rare, dans l’organisation des entreprises. À l’inverse de la communication descendante, ce flux consiste à remonter les informations qui émanent des salariés vers la direction, du « bas vers le haut ». La communication ascendante peut généralement être instaurée dans les organisations pour plusieurs raisons. Récolter les feedbacks, les suggestions, les préoccupations et les besoins des collaborateurs afin d’en informer la hiérarchie. Les dirigeants peuvent ainsi identifier et agir rapidement pour répondre aux problématiques internes. 

  • Quels sont ses avantages ?

Contrairement à un flux descendant, la communication ascendante donne la parole aux salariés. Grâce à elle, ils ont la possibilité de faire remonter leurs avis et leurs idées pour développer la réussite de l’entreprise. En participant activement à la communication interne, les collaborateurs s’impliquent et s’engagent autour des projets de la société pour créer une culture d’entreprise forte. Le flux d’informations ascendant est un véritable coup de pouce pour la productivité et la croissance de l’entreprise.

« Les salariés dont les pensées et les opinions sont prises en compte se sentent valorisés et dignes de confiance. Ils ont un sens plus profond de l’engagement envers leur organisation. » Selon une enquête de H&H.

  • Quels sont ses inconvénients, ses limites ?

En revanche, la communication interne ascendante présente quelques inconvénients. Pour être pertinente, elle demande une implication totale des collaborateurs. Ils doivent se sentir suffisamment en sécurité et ne pas avoir peur du jugement lorsqu’ils partagent leurs idées ou leurs besoins. Il est alors nécessaire d’instaurer une culture de la parole libre pour obtenir leur participation et, par conséquent, une communication interne réussie. Chacun doit être en capacité de transmettre ses suggestions. La mise en place de ce type de communication peut donc s’avérer longue ou inefficace en cas d’échec.

Contrairement au flux descendant, les informations n’émanent pas d’une seule personne ou d’un seul service. Dans un système ascendant, la communication vient de l’ensemble des collaborateurs. Cette situation peut rendre plus complexe la centralisation des informations, puisque chaque salarié souhaite faire remonter ses idées. Il faut alors créer des discussions constructives autour d’une vision commune.

  • Les outils et supports utilisés pour une communication ascendante

Afin que l’ensemble des collaborateurs puissent avoir la parole, la communication ascendante nécessite la mise en place d’outils collaboratifs. Pour diffuser des informations vers la direction, les salariés peuvent instaurer :

  • Des réunions,
  • Des enquêtes,
  • Des boîtes à idées, 
  • Des rapports d’activité,
  • Un intranet.

Grâce à ces supports participatifs, chacun peut contribuer à la transmission des informations. La communication est ainsi facilitée et rassemble tous les collaborateurs, sans exclure les moins connectés.

La communication transversale

  • À quoi sert-elle ?

Aussi appelée « communication horizontale », la communication interne transversale englobe les échanges entre les services et/ou les collaborateurs. Elle consiste à mettre au même niveau, sans distinction, les acteurs de l’entreprise face à la circulation de l’information. Ce mode de communication s’est démocratisé au sein des organisations au fil des années, notamment dans les secteurs d’activité émergents. Apprécié des salariés, il révolutionne le système de communication traditionnel, souvent très hiérarchique, en favorisant le partage et les relations. Le flux transversal offre la parole à chaque acteur de l’entreprise pour créer une communication inclusive : les dirigeants, les managers, le service RH et les collaborateurs participent activement à la transmission des messages et des informations.

  • Quels sont ses avantages ?

Si la communication transversale est aussi considérée de nos jours, c’est parce qu’elle offre de nombreux avantages aux entreprises. Elle permet de créer une importante cohésion et coopération et de soutenir les échanges et les relations entre les différents services. Tout en incluant l’ensemble du personnel, y compris les moins connectés. Ce mode de communication est idéal pour créer facilement de l’engagement et un sentiment d’appartenance fort, auprès de chaque acteur. Grâce à cette organisation, la circulation des informations est efficace et pertinente. 

« 83 % des collaborateurs sont satisfaits de la communication interne lorsqu’ils y ont participé ». Selon une enquête de Steeple.

  • Quels sont ses inconvénients, ses limites ?

Il est évident que la communication transversale apporte des bénéfices pour le bien-être des collaborateurs et la croissance de l’entreprise. Mais elle possède tout de même certaines limites, sa mise en œuvre nécessitant un temps d’adaptation.  Les salariés peuvent avoir une appréhension face à ce type de communication, et se montrer donc davantage méfiants. Pourtant, pour que ce flux d’informations transversal soit un succès, il est indispensable d’avoir l’implication de tous. Pour y remédier, les communicants de l’entreprise vont avoir un rôle important : montrer l’exemple pour solliciter la prise de parole.

  • Les outils et supports utilisés pour une communication transversale 

Pour réussir à inclure tous les acteurs de l’entreprise autour d’une communication interne horizontale, le choix des outils va être primordial. Il est essentiel de privilégier les supports collaboratifs :

  • Un intranet, 
  • Une messagerie instantanée, 
  • Un journal d’entreprise,
  • Un blog interne
  • Des évènements internes.

Avec une communication transversale, transparente et inclusive, les relations entre les dirigeants et les collaborateurs sont renforcées. Ces outils vont permettre de partager facilement des informations entre les équipes tout en créant un engagement fort.

Quelle approche de communication interne adopter ?

Allez-vous opter pour une communication interne ascendante, descendante ou transversale ? Aujourd’hui, la tendance est à l’équilibre des modes de communication.

Les dirigeants souhaitent désormais privilégier une transmission de l’information multi-directionnelle. Ils veulent casser les codes en associant 3 approches de communication interne :

  • L’efficacité de la communication de masse du type descendant, 
  • L’engagement et la considération des salariés du mode ascendant,
  • La coopération, la transparence et les relations entre les différents services du flux transversal.

C’est en créant cet équilibre parfait que vous obtiendrez une communication interne en phase avec les besoins de la direction, les attentes des collaborateurs et les objectifs de l’entreprise. 

En constituant une stratégie de communication interne pertinente, vous contribuez à la croissance et à la pérennité de l’entreprise.  

Pour accompagner ces 3 approches de communication interne, votre entreprise doit choisir un outil de communication interne inclusif et participatif. Enquête, boîte à idées, messagerie instantanée ou affichage, de nos jours la mise en place de ces supports se digitalisent. Des solutions existent, mettant à disposition de nombreuses fonctionnalités, afin de rassembler les usages des différents types de communication. 

Vous avez la possibilité aujourd’hui de développer une communication interne ascendante, descendante ou transversale. Mais au-delà du type de communication choisit, vous devez avant tout répondre aux besoins de votre entreprise et de vos collaborateurs. 

Maintenant que vous en savez plus sur les différents modes de communication et leurs outils, découvrez notre “Guide comparatif des solutions de communication interne” pour vous accompagner dans votre choix. Besoin d’informations sur la communication interne et ses outils ? Contactez Steeple !


New call-to-action