Ressources humaines

Vis ma vie en entreprise : une pratique utile à mettre en place

Parfois, rien n’y fait. On a beau s’armer de friandises et arborer son plus beau sourire, les stylos et les agrafes fusent toujours dans ce couloir aux airs de no man’s land qui sépare la compta et les commerciaux. 

Heureusement, les différends se transforment rarement en guerre civile. Cependant, ils occasionnent toujours des dégâts :  même si Gilbert et Marie ne se lancent « que » des regards noirs, la coopération et l’entreprise en souffrent. 

Les communications non efficaces font perdre 9 100 € par an et par salarié.

Étude de Mitel

C’est également un coût humain terrible : impact sur l’épanouissement des salariés, turnover… et même sur l’ambiance des repas d’entreprise qui jusqu’à présent ensoleillaient les locaux.

Comment éviter cette fracture interne ? C’est ici que peut intervenir une démarche de vis mon travail ou vis ma vie en entreprise.

Le principe ? Échanger sa place avec un autre salarié, l’espace d’une journée : Céline, acheteuse dans l’agroalimentaire, découvrira les joies de la logistique. 

Il faut une culture managériale rapide et agile… une culture où prendre soin de l’autre est la clé !

Richard Branson

Pourquoi mettre en place un vis ma vie en entreprise ?

L’empathie est une qualité humaine cruciale : si on comprend mieux ses collègues, on est plus à même de travailler ensemble

Admettre une pluralité de points de vue fonde l’espace collaboratif.

Comportements et innovations

C’est parce qu’il permet de développer cette qualité que le vis ma vie en entreprise est si précieux. Il permet entre autres de :

  • Découvrir le langage technique d’un service, donc mieux comprendre le travail des autres et éviter plus tard des contresens sources de tensions. Selon l’étude de Mailjet, 56 % des « marketeurs » français interrogés ont perdu en productivité à cause d’instructions mal-interprétées par un membre de l’équipe !
  • Prendre conscience des enjeux de chacun : on peut se rendre compte que « ce petit-ajournement-de-délai-de-rien-du-tout-promis » que l’on a exigé est en fait un obstacle conséquent au travail d’autrui.
  • Avoir une vision plus large de l’entreprise : voir que « la modification du chantier » que l’on ne voulait pas prioriser a un impact considérable sur le projet d’ensemble. Et donc travailler plus intelligemment ! Cela passe aussi par une meilleure communication.

À quel moment mettre en place un vis ma vie en entreprise ?

Pas besoin d’attendre qu’il y ait le feu ! Bien organisée, la démarche de vis ma vie en entreprise aura toujours un impact rafraichissant et bénéfique pour la cohésion. Mais, elle semble encore plus intéressante à certains moments : 

  • Après avoir identifié des services qui travaillent souvent ensemble et qui rencontrent des problèmes de communication
  • Lorsque l’entreprise est cloisonnée : si ses activités couvrent plusieurs domaines (comme dans le BTP), l’entreprise se « sectorise » naturellement. Dans ce cas de figure, un vis mon travail peut-être extrêmement positif afin de créer des liens entre des salariés qui ne se côtoient que très peu, voire jamais !

Comment mettre en place efficacement un vis mon travail en entreprise ?

Tout d’abord, il faut que chacun joue le jeu du vis ma vie en entreprise. Que des volontaires, donc !

Il est d’ailleurs préférable de fonctionner par binôme d’échange, pour que personne ne se sente de trop. C’est l’idée des chaises musicales : si un(e) commercial(e) part découvrir les équipes RH, il peut être judicieux qu’un(e) RH parte découvrir les commerciaux. Ainsi, aucune des deux équipes ne se retrouve en « sous-nombre », et on multiplie par deux les interactions, le lien et l’expérience.

Il faut également communiquer en interne : pour prévenir les salariés de la démarche, leur permettre de s’inscrire (par exemple avec Steeple !), mais aussi reconnaître et mettre en avant le courage de ceux qui se jettent à l’eau. 

astuce Steeple

L’astuce Steeple : Il peut être bon de faire confiance à des leaders pour superviser l’opération du vis mon travail en entreprise. Des personnes qui entretiennent d’excellents liens avec leurs équipes, pour accompagner l’expérience avec bienveillance.

Selon L’Aract, il est très important de faire un bilan à chaud juste après l’expérience. Suivi à M+1 d’un bilan à froid pour bien comprendre les retombées positives ! D’ailleurs, pourquoi ne pas permettre aux participants de partager leur ressenti sur l’outil de communication interne ? Cela peut en motiver d’autres ! 

Enfin, les professions les plus capées doivent jouer le jeu : c’est en montrant l’exemple que l’on incite les salariés à nous suivre et à nous faire confiance ! Cela donnera corps à votre culture d’entreprise

Vis ma vie en entreprise : le mot de la fin

Et voilà, vous avez toutes les cartes en main pour que votre vis ma vis en entreprise soit un jeu d’enfant, et favoriser la collaboration entre services plutôt que les comportements solitaires !

N’oubliez pas : l’arme essentielle pour fédérer et impliquer ses collaborateurs est la communication interne.


Dans notre guide, vous découvrirez nos conseils pour vous aider à répondre aux problématiques de communication interne liées aux RH, sous forme de véritables recettes de cuisine.