Ressources humaines

Comment créer un système de parrainage en entreprise ?

Les premiers jours d’un collaborateur au sein d’une entreprise sont souvent intenses : rencontres avec la hiérarchie et les collègues, prise de connaissance des missions et des process, découverte de l’environnement de travail (locaux, matériel), de la culture d’entreprise, etc.

Un flot d’informations, écrites et orales, qui peut déstabiliser le nouvel arrivant et susciter des inquiétudes.

20% des personnes recrutées ont eu envie de quitter leur entreprise dès le premier jour

D’après une étude de l’observatoire SIRH


L’intégration d’un nouveau collaborateur est donc déterminante pour l’entreprise qui a, bien souvent, investi un budget conséquent dans son recrutement. Le parrainage apparaît alors comme un dispositif précieux de cette phase d’onboarding, permettant de fidéliser les nouveaux talents et de favoriser leur engagement.

Qu’est-ce exactement que le parrainage en entreprise ? Pourquoi et comment le mettre en place ? Steeple vous embarque et vous dévoile les secrets d’une intégration réussie ! 🚀

#1 – Le parrainage en entreprise : de quoi s’agit-il ?

Le dispositif de parrainage, appelé “buddy system” outre-Atlantique, est l’un des moyens à la disposition des Ressources humaines pour faciliter l’intégration du salarié et le guider lors de ses premières semaines.

C’est donc un outil d’onboarding, étape cruciale du recrutement visant à “embarquer” le collaborateur dans sa nouvelle aventure professionnelle.

Le parrainage consiste à attribuer au salarié, dès son arrivée, un parrain ou une marraine. Son rôle sera de l’accompagner individuellement dans ses premiers pas et de s’assurer qu’il trouve facilement ses repères dans l’entreprise.

#2 – Comment faire le choix du parrain ou de la marraine ?

Pour que le parrainage du nouveau collaborateur soit réussi, le parrain ou la marraine doit être choisi avec soin.

Quel est son rôle ?

Détaillons tout d’abord ses missions, variables selon les structures. Concrètement, le parrain ou la marraine peut être amené à :

  • accueillir le salarié au sein du service (il opère en relais des Ressources humaines ou du manager)
  • faire une présentation de l’équipe
  • l’aider à s’installer à son poste de travail
  • lui faire visiter les locaux et le présenter aux autres collaborateurs
  • déjeuner avec lui le jour de son arrivée
  • lui présenter l’organisation du service, les méthodes, les usages, les outils, l’intranet, etc.


Mais son rôle va bien au-delà d’une simple prise en charge les premiers jours : le parrain ou la marraine accompagne le nouvel arrivant sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, selon le dimensionnement du poste.

Au fil des échanges informels et des points de suivi réguliers, il transmet au nouvel arrivant toutes les clés de compréhension nécessaires à sa prise de poste : fonctionnement, règles tacites, valeurs et culture de l’entreprise. Il est un soutien quotidien dans le processus d’apprentissage du collaborateur, tant dans ses dimensions techniques que sociales.

En bref, il lui livre l’ensemble des savoirs nécessaires pour une intégration sereine et réussie, et joue ainsi un rôle complémentaire à celui du manager et du service RH.

Quel est son profil ?

Un bon parrain a suffisamment d’ancienneté pour être bien imprégné de la culture d’entreprise et en connaître parfaitement tous les rouages.

Idéalement, il fait partie du même service (si la structure le permet) ou, a minima, occupe un poste similaire.

Règle d’or pour un programme de parrainage performant : le parrain ou la marraine ne doit avoir aucun lien hiérarchique avec le nouvel arrivant, afin que ce dernier puisse questionner et échanger sans crainte du jugement.

Un bon parrain doit également faire preuve d’aptitudes relationnelles. Il sait écouter, guider et donner confiance. Il aime transmettre aussi bien ses connaissances que son plaisir à faire partie de l’entreprise.

C’est pourquoi le parrain ou la marraine est nécessairement volontaire : son rôle ne peut en aucun cas être perçu comme une contrainte !

#3 – Le programme de parrainage en entreprise : un rapport gagnant/gagnant

Instaurer un dispositif de parrainage est une démarche fructueuse pour le collaborateur fraîchement arrivé, mais pas seulement : le parrain et l’entreprise en tirent également bénéfice.

Les bénéfices pour le collaborateur

S’il est bien accompagné dès le début de sa prise de fonction, le salarié se sent attendu, estimé, considéré. Tous les indicateurs de la QVT (Qualité de Vie au Travail) sont au vert :

  • il développe rapidement un sentiment d’appartenance à l’entreprise
  • il a confiance en la capacité de l’entreprise (collègues, managers, direction) à l’aider à mener à bien ses nouvelles missions
  • il souhaite s’investir et se projette sur le long terme

Les bénéfices pour l’entreprise

L’entreprise tire profit de l’enthousiasme du nouveau collaborateur, motivé et impliqué. Le parrainage, en facilitant l’intégration du salarié, accélère sa performance.


Dans une étude réalisée au sein de Microsoft et relayée dans la Harvard Business Review, 

97 % des nouvelles recrues de la firme ont déclaré que leur parrain leur avait permis d’augmenter sensiblement leur productivité, en échangeant 8 fois ou plus dans les 3 premiers mois suivant leur arrivée.


En outre, le salarié, en adhérant rapidement à la culture et aux valeurs de l’entreprise, contribue au développement de la marque employeur.

Enfin, un bon programme de parrainage et, plus globalement, un dispositif d’onboarding performant, est un puissant vecteur de fidélisation : le graal de tous les responsables RH !
Quand on connaît le coût moyen d’un recrutement raté (entre 20 000 € et 200 000 €, tous postes de dépenses confondus, selon Digital Recruiters), on comprend pourquoi il est essentiel de limiter le turn-over au sein d’une entreprise.

Je crois vraiment que l’intégration est un art. Chaque nouvel employé apporte avec lui un potentiel à réaliser et à réussir. Perdre l’énergie d’un nouvel employé en raison d’une mauvaise intégration est une opportunité perdue.

Sarah Wetzel, DRH chez engage:BDR

Les bénéfices pour le parrain ou la marraine

Jouer le rôle de parrain est un excellent moyen de développer ses compétences en coaching. Mais ce n’est pas l’unique avantage : l’entreprise, en lui confiant cette mission, valorise son expérience lui démontre sa confiance. Quoi de plus stimulant que cette reconnaissance ?

#4 – 5 étapes clés pour mettre en place un système de parrain/marraine à l’arrivée d’un nouveau collaborateur

Voici quelques conseils pour un programme de parrainage réussi :

Etape 1 : nommer un porteur de projet

La première étape est de nommer une personne référente, chargée de délimiter précisément les contours de la mission de parrain : objectif du programme, durée, périmètre d’intervention, temps alloué au parrainé et fréquence des échanges, budget (pour l’organisation de petits déjeuners ou déjeuners, par exemple), etc.

Il est essentiel de cadrer le dispositif et d’aménager le planning du collaborateur parrain, afin que celui-ci puisse réellement consacrer du temps à cette mission supplémentaire.

Etape 2 : préparer en amont le programme d’onboarding du nouvel arrivant

La seconde étape consiste à planifier l’onboarding personnalisé du nouveau salarié, avant son arrivée :

  • équiper son poste de travail (et, s’il y en a, préparer les goodies de l’entreprise en guise de bienvenue)
  • organiser un petit-déjeuner d’accueil avec l’équipe, en l’intégrant dans les agendas de chacun
  • intégrer le nouveau collaborateur dans les organigrammes, répertoires, listes emails, canaux de discussions, etc…
  • si l’entreprise est munie de l’outil Steeple, préparer son profil et planifier une publication de bienvenue

Etape 3 : accueillir le nouvel arrivant le premier jour

Étape décisive ! Les premières impressions du nouveau collaborateur détermineront fortement la façon dont il vivra sa prise de fonction. Sa bonne intégration est essentielle et sa journée doit donc être intégralement planifiée : accueil par le manager ou le service ressources humaines, petit-déjeuner d’arrivée, puis prise en charge par le parrain ou la marraine, déjeuner au restaurant, visite des locaux, etc…

Etape 4 : transmettre la culture d’entreprise

Tout au long des premiers jours, les nombreux échanges avec le parrain ou la marraine doivent aider le salarié à peu à peu s’imprégner des valeurs et de la culture de l’entreprise, mais aussi de son histoire. Dès la première semaine, le parrain instaure un climat de confiance et une dynamique positive, propice aux échanges constructifs.

Etape 5 : faire le point régulièrement

Pour que le système de parrainage soit fructueux dans la durée, il est important d’effectuer un sondage auprès du nouvel arrivant pour recueillir ses premières impressions, après quelques jours d’intégration.

Si les rencontres entre parrain et parrainé peuvent s’espacer au fil du temps, le lien doit être maintenu dans la durée (plusieurs semaines au moins). Enfin, le recueil des données doit offrir aux Ressources humaines la matière nécessaire à une amélioration continue du programme de parrainage.




Favoriser la participation et l’implication des collaborateurs et les aider à mieux communiquer dans l’entreprise, c’est possible ! Découvrez dans ce guide 10 idées prêtes à être utilisées pour révéler les collaborateurs ambassadeurs !